AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premiers pas dans une école : on s'adapte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kyora Maemi
neko docile ; à votre service ^w^neko docile ; à votre service ^w^
Messages : 40
Teitei's : 700

MessageSujet: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Dim 3 Juil - 16:13

Il avait longtemps fureté dans les environs de Teishoku a peine arrivé sur place : Un endroit qu'il ne connaissait pas, sinon au travers d'alléchantes voire mensongères informations sur une plaquette de promotion. Avant même d'aller s'installer là-bas, "en coloc", lui qui n'avait pas partagé son espace vital depuis bien longtemps, Kyora avait caché sa valise à l'intérieur d'un bâtiment délabré et avait erré un ou deux jours dans la ville et dans le parc de Teishoku. Un parc ! °O° Mon dieu un parc. Pas de centre-ville bondé pleins de voitures, de l'herbe ! C'était déjà un bon point et connaître les lieux, c'était là sa priorité absolue quand il débarquait quelque-part. Il ne pouvait se sentir à l'aise que de cette façon, en explorant.

Bref, la rentrée des classes approchait à grands pas et le petit neko s'était finalement décidé à emménager (rapidement hein, sans vraiment prendre le temps de socialiser avec les premiers venus), puis était reparti visiter les lieux avec l'application d'un chat dans une nouvelle maison. Et là, les salles de classe. MY GOD. Elles étaient bien propres, presque spacieuses, bref, des salles agréables à vivre mais ce fut autre chose qui tourmenta le neko à leur vue : L'école. Il allait devoir rester assis sur une chaise à écouter des adultes parler, fussent-ils peu intéressant. Pire, il adhérait maintenant au système scolaire japonais, son élitisme et la quantité de boulot qu'il nécessitait pour s'en sortir.

- Mais qu'est ce que j'fous là... soupira-t-il sur le coup à mi-voix avant de se reprendre : C'était une chance pour lui d'être ici. Alors mon gars, tu râles pas, tu t'adaptes et au trot !

Il espérait avant tout pouvoir sortir de l'établissement facilement : Les horaires et les règles en la matière, il les avait checké, les portes de sortie et les moyens de se tirer sans être vu, aussi.

- J'me demande comment sont les profs...


Tant de questions, si peu de réponses pour le moment : Il fallait prendre son mal en patience. Enfin... il aurait bien le temps de trouver des renseignements, il n'avait d'ailleurs jamais vu autant de jeunes de son âge qu'en ces deux-trois jours dans les environs, neko et humains mélangés presque pèle-mêle. C'était plutôt déconcertant d'ailleurs. Comment lui serait-il traité ? Ce dont il avait légèrement peur, c'était de la micro-société des établissement scolaires où le harcèlement est monnaie courante. Fichu pays où le clou qui dépasse amène le coup de marteau. Les ados pouvaient être inhumains, et il en savait quelque-chose. Pas personnellement certes, il passait plutôt inaperçu et n'avait pas une tête de soumis, mais les cas d'ijime fleurissaient partout, jusque dans son petit orphelinat par exemple. Alors dans un établissement scolaire de cette échelle... Brrr.

Des pas se firent entendre, une allure un peu pressée. Cela ne découragea pas Kyora qui, décidé à se socialiser un minimum, prit l'allure du "pauv' petit qui débarque" en prenant son plan de l'établissement, faisant genre il n'arrivait pas à se repérer. C'était très loin de la vérité : L'adolescent avait de grandes facilités pour s'orienter. Mais il ne voulait pas finir sa journée à parler à son plan et à ses boulettes de riz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rikku Kotonai
humain chaleureux ; peace&love !humain chaleureux ; peace&love !
Messages : 553
Teitei's : 1360

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Dim 3 Juil - 18:10

Un nouveau colocataire de chambre était arrivé ! Je n'avais pas trop eu le temps de le voir, mais la seule chose que je savait, c'était qu'il était Neko. Avec ses oreilles trop chou ! J'adore les Nekos, vous devez sûrement le savoir. Enfin bref, j'étais toute contente de pouvoir rencontrer de nouvelles personnes. Enfin, une nouvelle personne. J'avais envie d'aller lui parler, mais étant donné qu'il n'était pas dans ma chambre et qu'on ne s'était jamais rien dit, je ne savais pas du out où il se trouvait. Ou se cachait, peut être. Je ne l'espérais pas, et si les fait allaient contre mes espérances, et bien j'allais l'aider à s'intégrer dans le Pensionnat. Poussée par mon hyperactivité toujours aussi débordante, je décida de le chercher. Vous allez penser que je fais n'importe quoi, mais non. Vous allez penser ''Ça doit pas être un peu chiant de se taper deux étages pour retrouver un mec qu'on connait même pas, juste pour lui parler, alors qu'en plus il est dans la même chambre que nous ?'' Eh bah non. Comme je suis hyperactive, j'ai pleeeein d'énergie à dépenser, et les trucs de ce genre ne me dérangent pas du tout. Enfin bref, je suis donc partie de ma chambre après avoir mangé un ou deux petits biscuits comme d'habitude, puis j'ai fait tout le rez-de-chaussée. J'ai aussitôt trouvé. Évidemment, quand on a une chambre au rez-de-chaussée, on ne va pas commencer par le deuxième étage.

J'étais donc entrée dans cette salle de classe après être passée voir dans les salles qui se trouvaient avant cette dernière. J'y vis un jeune garçon, enfin, il le semblait. Il avait un papier dans les mains et semblait assez désorienté. Il avait des oreilles, c'était donc un Neko, pour sûr. Moi qui était assez jeune avec mes quinze ans, lui semblait bien plus jeune que moi. j'aurais dit 13 - 14 ans. Après, les apparences peuvent être trompeuses, mais étant donné qu'il se trouait en colocation dans ma chambre, il se trouvait dans la même tranche d'âge que moi. C'est à dire, entre quatorze et quinze ans. Enfin bon. Après l'avoir regardé un peu. Car en réalité ça n'avait duré qu'environ deux secondes, et il n'avait pas bougé.

- Salut !

J'attendais sa réaction, un sourire chaleureux aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyora Maemi
neko docile ; à votre service ^w^neko docile ; à votre service ^w^
Messages : 40
Teitei's : 700

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Dim 3 Juil - 20:24

L'individu en question entra donc dans la salle de classe où Kyora stationnait et celui-ci tourna donc la tête. C'était une jeune fille de son âge, toute petite et menue, très souriante et vraisemblablement débordante d’énergie. Ses cheveux et ses yeux était d'une couleur rose bonbon ce qui lui donnait un air très moe. Une jolie fille quoi et apparemment adorable. YEEES ! Ca sentait la pro-neko ça ! Regardez moi ça ce sourire... Kyora était pratiquement sûr d'avoir décroché le gros lot : Elle était venu le voir d'elle-même avec la chaleur des élèves agréables cherchant à mettre les nouveaux à l'aise. Le ton de son salut était sans conteste enjoué, la fille en question devant être habituée à aller vers les gens. Moe comme ça, elle devait bien être sympa avec tout le monde celle-ci, il en aurait mis son bras à couper et ses bras, dieu savait qu'il y tenait car sans eux, fini la grimpe ! Allez mec, socialisons avec cette charmante personne.

- Bonjour, fit-il, avenant, toujours en gardant une expression de gentil garçon comme il savait si bien le faire. C'était devenu naturel pour lui, d'afficher des expressions compatibles avec son physique de mignon chaton bien que jouer les jem'enfoutistes, vu que c'était véritablement dans son caractère, l'était encore plus. Un regard brute et froid quand on a une tête d'uke très peu virile, ça ne le fait pas. Mais, il était très sociable quand il voulait. Et c'était ici parfaitement le cas.

Le blondinet lui sourit, se tourna face à elle et s'inclina légèrement pour se présenter : Je m'appelle Kyora Maemi, je viens d'arriver ici en première année, ajouta-t-il en levant un peu la main pour lui montrer son plan de Teishoku ("C'est grand ici d'ailleurs...") histoire d'enfoncer encore plus le clou à propos de sa situation. Et toi qui es-tu ?

Première année comme lui, deuxième peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rikku Kotonai
humain chaleureux ; peace&love !humain chaleureux ; peace&love !
Messages : 553
Teitei's : 1360

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Dim 3 Juil - 23:39

Le jeune Neko tourna la tête, puis il me regarda quelques temps avant de me répondre.

Bonjour.

Son regard était chaleureux, tout comme son visage. Il semblait assez détendu, mais bon, après je ne peux pas savoir ce qu'il ressentait vraiment. Il était trop mignon. Il me sourit, puis se tourna complètement face à moi.


Je m'appelle Kyora Maemi, je viens d'arriver ici en première année.

Il s'était légèrement incliné cela me fit vraiment plaisir. Mon sourire se fit plus grand. Je décida donc de lui souhaiter la bienvenue, toujours avec le sourire. Normal, nan ? Si.

Alors, bienvenue ici. C'est cool qu'il y ait un ''nouveau''. J'espère vraiment que tu te plaîras à Teishoku. Tu es jeune, non ?

Puis il me montra le papier que je l'avais vu regarder en entrant de la salle.

C'est grand ici, d'ailleurs.

Je retins un petit rire.

Ah, oui. C'est assez grand, mais y'a plein de trucs à faire ! Tu verra, c'est vraiment cool. Tu t'y retrouveras vite, t'inquiètes pas. Au début j'avais vraiment peur de me perdre, mais en fait, tout va bien. Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à me demander, hein !

Je tentais de le réconforter, de le mettre à l'aise. J'espérais que cela marchait. Je n'avais en aucun cas envie de le décevoir. Il avait l'air sympa, en plus. Je le regardais, il était vraiment adorable.

Et toi, qui est-tu ?

Je lui fis un autre sourire parmi la multitude que je lui avait fait depuis que j'étais arrivée. Après m'être rendue compte que j'étais au même endroit depuis mon arrivée, je regardais mes pieds et avançais un peu. J'espérais ne pas le faire fuir. Effectivement, je portais un tee shirt punk, tout comme ma jupe, et j'avais des collants déchirées et des chaussures du genre lolita, uniquement de couleur noire. Certaines personnes n'acceptaient pas ce genre de tenues, et j'espérais que ça n'était pas son cas. Enfin bref, je lui répondit, tout aussi chaleureusement que tout à l'heure.

Je m'appelle Rikku Kotonai. Mais, tu peux m'appeler Rikku-Chan, ou même Rikku directement, je n'aime pas que l'on m'appelle par mon nom de famille. Je trouve ça rabaissant.
Ah ! Et, je ne sais pas si tu étais au courant, mais nous sommes dans la même chambre !


Me rendant compte que je m'étais légèrement inclinée, je me grattais la tête. Pur vieux et insignifiant réflexe, quand je me rends compte que j'ai fait quelque chose d'inhabituel, ou quand je réfléchis fort.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyora Maemi
neko docile ; à votre service ^w^neko docile ; à votre service ^w^
Messages : 40
Teitei's : 700

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Lun 4 Juil - 17:21

Bingo, adorable, vraiment adorable. Habitué au calme et à la solitude, une certaine rudesse et à la réserve de la part de ses anciens maîtres, Kyora apprécia grandement la chaleur dont faisait preuve cette jeune fille à son égard. Cette sensation de confiance, presque immédiate et absolue, il ne l'avait presque jamais connue, sinon avec Shizuko dans sa "tendre" enfance.

Jeune... Son physique parlait malgré lui comme toujours : Bien qu'ayant très peu tendance à se projeter dans l'avenir pour rêvasser, l'adolescent aurait bien aimé avoir quelques années de plus, synonymes de plus de libre-arbitre face aux adultes. Mais arriver en première année faisait de lui le "petit", le "sixton" quoi. Peu reluisant comme statut pour ce garçon là mais aux côtés la nouvelle-venue, n'importe quel nouveau se serait laissé bercer tranquillement à moins d'être asocial.

Tant de prévenance affichée comme ça, d'un seul coup, ça tenait du miracle. Il aurait très bien pu tomber sur un humain allergique à sa race, la "sous" race. Chanceux en plus.

* Je suis trop doué. *

- Rikki Kotonai... répéta-t-il pour enregistrer son prénom. Va pour Rikku alors ! A utiliser -chan, il allait encore plus s'enfermer dans son allure enfantine, ce qu'il cherchait à éviter bien que ça pouvait parfois rendre service (frauder pour aller au cinema par exemple). Il tenait à son libre-arbitre plus que tout et passer pour un gosse était une mauvaise solution, car les gosses sont supposé écouter et obéir. Lui, il faisait genre quand ça l'arrangeait, sinon, fuck off hein !

- Appelle moi Kyora... Ravi de te rencontrer.

Rikku ajouta ensuite qu'ils étaient colocataires. Bon bah ça s'est fait il en connaissait en moins une des deux, très gentille en plus. Il sourit encore en la voyant se gratter la tête, elle était attendrissante.

- Où allais-tu si c'n'est pas indiscret ? Tu crois que tu aurais le temps de me faire visiter et de me parler de Teishoku ? J'ai bien lu le règlement intérieur mais en pratique, comment ça se passe entre les humains et les nekos ? Je suppose que tout ceux qui sont ici n'adorent pas les nekos...

Il allait peut-être passer pour un parano mais quand on est un neko, un petit garçon en première année avec une tête d'uke, et donc possiblement un bizut de service, on s'inquiète un minimum de son sort dans un établissement pareil. Le règlement énonçait clairement que les humains ne devaient pas maltraiter les nekos, "privilège" accordé au seul maître du neko en question s'il en avait un. C'était pas mal. mais en pratique ? Il suffisait d'un pion anti-neko pour couvrir n'importe quels agissements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rikku Kotonai
humain chaleureux ; peace&love !humain chaleureux ; peace&love !
Messages : 553
Teitei's : 1360

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Mar 5 Juil - 12:45

[color=#FF0080]- Je m'appelle Rikku Kotonai. Mais, tu peux m'appeler Rikku-Chan, ou même Rikku directement, je n'aime pas que l'on m'appelle par mon nom de famille. Je trouve ça rabaissant.

- Rikku Kotonai... Va pour Rikku alors !

Je le dévisageais d'une manière qui devait être assez gênant pour lui. Malgré le fait qu'il ne semblait pas le remarquer, je me stoppa vite avant de le mettre mal à l'aise. Il avait répété mon prénom. Je ne savais pas vraiment pour quoi, mais cela ne m'avait pas troublée. Il devait penser à voix haute.
Je lui souris encore, voyant qu'il n'avais pas eu grande hésitation à m'appeler directement par mon prénom. Puis il m'adresse réellement la parole, cette fois.

- Appelle moi Kyora... Ravi de te rencontrer.

- Oh, je le suis aussi. Ah ! Et, je ne sais pas si tu étais au courant, mais nous sommes dans la même chambre !

Il me sourit, ce qui me fit vraiment plaisir. Il avait l'air super gentil, ce gars. C'était un Neko. Trop chou. Mais peu importe, qu'est-ce que ça change, qu'il soit Neko ou humain ? J'espérais qu'il n'était pas trop naïf, cela m'aurait trop brisé le coeur. Et puis, si c'était le cas, je l'aurais aidé à devenir meilleur.

- Où allais-tu, si c'n'est pas indiscret ? Tu crois que tu aurais le temps de me faire visiter et de me parler de Teishoku ?

Heureuse qu'il s'intéresse à moi et me demande de l'aider, je lui répondis aussitôt, avec un air assez entraînant.

- Bah, je savais que j'avais un nouveau colocataire. Je ne t'avais jamais vu. Donc, comme je suis assez excitée en général, j'ai décidé de partir à ta recherche. Et comme tu peux le voir, bah je suis arrivée à mon but. Et oui, bien-sûr, dis-le moi, n'hésite pas dès que tu voudra aller visiter le Pensionnat. Je serais à ta disposition, si tu as besoin d'aide. Ça me ferait vraiment plaisir de t'aider !

Mes yeux se plissèrent légèrement et un petit rire sur un ton assez amusé se fit entendre.

- J'ai bien lu le règlement intérieur mais en pratique, comment ça se passe entre les humains et les Nekos ? Je suppose que tout ceux qui sont ici n'adorent pas les Nekos...

Je fus attendrie, et par la suite, me rapprocha de lui, puis m'assit en l'invitant à faire de même, toujours avec le plus chaleureux des sourires. J'ai beaucoup hésité pour la réponse. Je ne voulais pas l'effrayer, mais bien sûr, je comptais être franche en lui disant la vérité en tous détails.

- Oh ? ... Il y a des humains très gentils, qui ne font aucun différence entre les Nekos et les humains. Il ne font pas de discrimination. D'ailleurs, moi je fais partie de ceux-là. Je pense que les Nekos et les humains sont égaux, et que les Nekos ne devraient pas tant se soumettre. Mais il y a aussi des humains qui sont anti-Nekos, en quelques sortes. Pour eux, les Nekos ne devraient pas exister ou servent simplement de défouloir, d'esclave, de jou-...

Je m'arrêta net. Je ne voulais pas lui faire peur, mais il fallait bien qu'il sache la vérité. Ça ne m'arrivait pas souvent d'être autant mal à l'aise. Mais là, ça valait le coup, nan ? Si. Je relevais un peu la tête, pour voir l'état de son visage. Puis je continuais. En fait, je venais de finir de parler des humains tyranniques. Alors, je pense qu'il sera rassuré.

- Et puis, il y a les humains, neutre, je dirais. Ceux qui n'ont aucun avis sur la différence entre les deux races.

Mais tu sais, je serais là pour t'aider si un jour as affaire à un de ces connards d'antis-Neko, hein. Tu n'hésiteras pas à venir me voir, j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyora Maemi
neko docile ; à votre service ^w^neko docile ; à votre service ^w^
Messages : 40
Teitei's : 700

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Mer 6 Juil - 12:33

Vraiment, Kyora n'aurait pas pu faire meilleure rencontre pour débuter la nouvelle vie qui lui avait été offerte. Il rayonnait comme un enfant. Certes, il n'en était pas encore à afficher des grands sourires clairs et béats de bambins devant sa mère et gardait une certaine réserve, peu démonstratif à la base, mais il ressentait une incroyable sérénité. Sérénité qui vacilla un tout petit peu quand la demoiselle lui appris qu'elle avait parcouru l'établissement exprès pour le trouver, lui le nouveau coloc'. Il en fut touché, amusé mais également un petit peu gêné : Rikku serait elle un peu pot de colle sur les bords ? Bah... Il n'en avait pas la preuve et si jamais il se sentait étouffé un jour, il se débrouillerait. Mais pour l'instant, ce n'était pas du tout le cas et la jeune fille se montrait d'une gentillesse et d'une prévenance admirable avec lui. Le blondinet lui en était énormément reconnaissant.

- Merci beaucoup Rikku, fit-il en asseyant à côté d'elle. Il regarda un instant le sol, les paupières très légèrement closes, un mince sourire soulagé affiché sur le visage. Oui, avoir rencontré une personne aussi bienveillante, sa colocataire en plus, comme ça directement, le rendait vraiment serein.

Quant à l'explication de la deuxième année sur les différents "types" d'humains, elle conforta l'adolescent dans ce qu'il savait déjà sans l'avoir expérimenté directement, restant toujours un peu coupé du monde et très discret. Vivre au milieu d'adolescents dans un tel lieu, lui donnerait forcément l'occasion de faire des rencontre tout sauf amicales. Merci au règlement de Teishoku d'interdire les offenses trop directes aux nekos de la part des humains mais comme le disait Rikku, on était jamais à l'abris. Le petit neko sentait bien que Rikku l'observait avec appréhension tout en lui racontant les horreurs dont étaient capables certains humains. Mais Kyora n'avait pas forcément peur, il savait ces choses là et il fallait bien qu'il affronte la société telle qu'elle était véritablement un jour. Un rien fataliste peut-être. Il prendrait les choses comme les viendraient, point barre.

- Un règlement ne va pas changer les mentalités, ça c'est clair. Au moins on a des recours, c'est plutôt rassurant, ajouta-t-il en hochant la tête, pensif. Merci, mais, je pense pouvoir me débrouiller tout seul la plupart du temps, je n'aimerais pas te causer de problèmes si jamais il m'arrivait quelque-chose. Mais j'y penserais si vraiment tu y tiens.

Il n'aimait pas impliquer les gens, ça c'était clair. Sa barque il la menait seul en général.

Tiens, autre question intéressante (sale gosse...) : Connaissait-elle leur dernier coloc ?

- Oh dis... Il est comment notre coloc ? Tu l'as déjà vu ?, demanda-t-il alors sans dissimuler la curiosité qui le démangeait depuis que ses pensées lui avaient rappelé l'existence de cette tierce personne dont il n'avait pas encore entendu parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rikku Kotonai
humain chaleureux ; peace&love !humain chaleureux ; peace&love !
Messages : 553
Teitei's : 1360

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Dim 10 Juil - 21:42

- Mais tu sais, je serais là pour t'aider si un jour as affaire à un de ces connards d'antis-Neko, hein. Tu n'hésiteras pas à venir me voir, j'espère.

Je ne voulais pas lui faire peur. Je voulait simplement l'aider. J'espérais qu'il allait m'apprécier, mais il ne semblait pas vouloir me repousser. Le jeune garçon me remercia d'un façon qui semblait sincère, puis vint s'asseoir à côté de moi. Sa tête était baissée, et j'avais l'impression que quelque chose le tracassait. Je ne voulais pas le lui demander, de peur qu'il me trouve chiante.Sa regard restait fixé au sol, pendant que le mien était toujours posé sur lui. Je l'observais. Je ne pouvais pas m'en empêcher. Un sourire se dessina sur ses lèvres, ce qui me fit reproduire le même geste inconsciemment. Le silence qui envahissait la pièce fut soudain coupé par ses paroles.

[color=darkblue]- Un règlement ne va pas changer les mentalités. Ça c'est clair. Au moins, on a des recours, c'est plutôt rassurant...

Ses paroles me rassuraient. En fait, il ne semblait pas effrayé. Cela me fit le plus grand bien. Et j'avait aimé sa façon de penser, quand il a dit que le règlement ne changeait pas les mentalités.

- Ouais ... Ça c'est vrai. Et le recours est rassurant, en effet. Comme tu dis.

Kyora m'avait remerciée. Et encore une fois, je souris instinctivement. Ses paroles étaient vraiment sincères, et cette idée renforça mon sourire.

- Merci, mais, je pense pouvoir me débrouiller tout seul la plupart du temps. Je n'aimerais pas te causer de problèmes si jamais il m'arrivait quelque-chose. Mais j'y penserais si vraiment tu y tiens.

- Oh, ne t'inquiètes pas. Si je te le propose, c'est que ça ne me dérange pas. J'aime vraiment rendre service, alors je n'ai pas envie que tu sois gêné.

Je ne voulais pas qu'il pense que ça me dérangeait. Je le sentais timide, et j'espérais qu'il ne l'étais pas trop. Dans le cas contraire, je l'aiderais, si cela le gênait. Puis Kyora entama une toute autre discution, ce qui ne me gêna pas pour autant.

- Oh dis... Il est comment notre coloc ? Tu l'as déjà vu ?

Cette question m'obligea à chercher dans ma mémoire. En effet, je n'avais pas vraiment prêté attention à l'autre colocataire. Je ne me rappelais plus trop de lui, mais les seules choses qui me venait à l'esprit à l'instant étaient que c'était un gars, et qu'il avait les cheveux roses.

- Je ne le vois pas souvent. Je dors assez tard dans la journée. Mais je sais que c'est un mec et qu'il a les cheveux roses. Et il est assez grand, il me semble.

Et sinon ... Depuis combien de temps es-tu dans ce Pensionnat ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyora Maemi
neko docile ; à votre service ^w^neko docile ; à votre service ^w^
Messages : 40
Teitei's : 700

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Mer 13 Juil - 13:05

Kyora hocha la tête pour bien signifier à la jeune fille que ses paroles avaient été entendues et resteraient en sa mémoire : Il pourrait sérieusement compter sur elle. Quant à leur coloc à tous les deux, il n'avait pas l'air d'avoir marqué la mémoire de Rikku. Le description qu'elle lui en fit lui parut étrange sur le coup : Un grand garçon aux cheveux roses ? Et bien il était tombé dans une chambre de barbapapas ! Cette pensée le fit pouffer intérieurement mais il n'en laissa rien paraître : Qu'une demoiselle se sache comparée à une barbapapa ne lui plairait surement pas bien que le blondinet avait pensé à ça sans vouloir se moquer. C'était juste amusant.

- Bon bah on verra. On finira bien par le croiser, à habiter ensemble... se contenta-t-il de répondre vu que lui non plus n'avait pas grand chose à dire au sujet du jeune homme en question. Contrairement à Rikku, il était plutôt du genre à attendre que les gens viennent d'eux-même vers lui, sauf cas particulier. Se trimbaler une bande potes bien entretenue n'était pas son truc. Il se contentait de peu d'amis mais les gardait.

- Je te l'ai dit je viens d'arriver, répondit-il ensuite en souriant. Apparemment Rikku avait tendance à s'éparpiller un peu, ça collait bien au personnage d'ailleurs. Analyser les gens, essayer de deviner leur personnalité, voilà ce qu'aimait bien faire Kyora quand il avait devant lui une nouvelle personne. Il avait même trop tendance à se fier à ses premières impressions. J'ai squatté le quartier tout autour pendant deux-trois jours avant de vraiment venir poser mes valises ici. Today c'est vraiment la première fois que je pose une patte à Teishoku, précisa-t-il. Toi tu as déjà passé un an ici c'est ça ? Comment s'est passée ton année ?

Le blondinet sortit alors son petit fascicule d'informations sur le pensionnat et fit la grimace devant le nom "Discipline Nekotienne". Il avait déjà lu ce qui était dit au sujet de cette "matière" mais ça lui paraissait toujours aussi space.

- Tsss une matière pour apprendre au neko à bien se comporter. On y apprend les différents degrés de politesse de la langue japonaise et à ne pas paraître trop intelligent en présence des humains ? Tu y as déjà assisté ?

En théorie une invention pareille lui paraissait plutôt révoltante mais en pratique ce n'est pas si con que ça : Ca permettait de s'en sortir avec les humains tout en faisant toujours mieux l'hypocrite, pour peu qu'on soit un minimum rebelle. Ca pourrait s’avérer presque amusant d'assister à de tels cours : Kyora n'était pas un bon "neko de maison" et il se demandait parfois si cela lui porterait préjudice. La discipline nekotienne, un cours d’hypocrisie, voilà comme il considérait cette matière pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rikku Kotonai
humain chaleureux ; peace&love !humain chaleureux ; peace&love !
Messages : 553
Teitei's : 1360

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Jeu 4 Aoû - 1:30

- Bon bah on verra. On finira bien par le croiser, à habiter ensemble.

J’acquiesçai et un ajouta un ''hm'' à peine audible. J'avais envie de parler avec lui. Ce gars avait l'air vraiment sympa, et j'essayait d'engager la conversation. Apparemment, ça marchait plutôt bien et il semblait de moins en moins gêné.

- Je te l'ai dit je viens d'arriver. J'ai squatté le quartier tout autour pendant deux-trois jours avant de vraiment venir poser mes valises ici. Today c'est vraiment la première fois que je pose une patte à Teishoku, précisa-t-il. Toi tu as déjà passé un an ici c'est ça ? Comment s'est passée ton année ?

Il ajouta un sourire à ces paroles, et je fis de même. En fait, à chaque fois que quelqu'un sourit, ça me fait sourire. Cela me rendait presque heureuse.
J'aimais bien qu'on me pose des questions sur moi. En fait j'avais toujours peur d'ennuyer les gens, et cela me réconfortait qu'on s'intéresse à moi. Je fus étonnée qu'il ne soit jamais venu ici avant, mais ne m'attarda pas trop sur cela.

- Ah bon ? Moi, je suis là depuis le début de l'année. Et ça c'est plutôt bien passé. Mais aussi, 'faut dire que j'ai tendance à plutôt bien faire chier les gens quand eux m'emmerdent. Donc après, il ne reviennent plus, c'est ça qui est bien.

Puis mon sourire se fit bien plus grand. Suite à cela, Kyoya sortit un papier concernant le Pensionnat, et son visage semblait assez étonné. Ou peut être un peut dégoûté, je dirais.

- Tsss une matière pour apprendre au neko à bien se comporter. On y apprend les différents degrés de politesse de la langue japonaise et à ne pas paraître trop intelligent en présence des humains ? Tu y as déjà assisté ?

Je réfléchis quelques secondes. Je ne m'étais jamais intéressée de près à cette matière, mais maintenant qu'il le rappelais, cela semblait assez ridicule, à mon jugement. C'est vrai, quoi. Un neko est un peu animal, d'accord mais il est aussi humain. Il vit dans la société humaine, alors il devrait savoir comment se comporter avec eux. Mon visage en fut plus dégoûté que lui, je fis la grimace.

- Oula... C'est quoi cette matière... C'est obligatoire ? Et... non, je n'y ai jamais assisté... je ne suis pas neko.

Sa question me parut bizarre, on ne m'avait jamais prise pour une neko. Enfin bon, ça m'est égale. Mais cela me fit bizarre de lui apprendre. Puis je sortis une bouteille d'eau de la petite sacoche que j'emportais toujours avec moi, et but quelques gorgées avant de la tendre à mon voisin. Un sourire chaleureux aux lèvres.

Tu en veux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyora Maemi
neko docile ; à votre service ^w^neko docile ; à votre service ^w^
Messages : 40
Teitei's : 700

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Mar 16 Aoû - 20:07

- C'est pas plus mal comme ça tu as la paix au moins, acquiesça le petit blond avec un sourire entendu. Lui non plus n'étais pas du genre hypocrite et faisait facilement sentir aux gens qui le dérangeaient son animosité. Il n'était pas très exigent avec eux (pas du genre à pointer direct les défauts de certains et à ne voir que ça) mais jouer les faux, il ne le faisait qu'en cas de nécessité et était plutôt doué. Alors bien sûr, jouer les chatons adorables et soumis avec les humains qu'il valait mieux avoir de son coté, c'était presque naturel : Il s'adaptait à son environnement mais n'en pensait pas moins le petit enfoiré.

A entendre parler de la discipline nekotienne, son acolyte fit la moue : Kyora n'en fut pas vraiment étonné, c'était une pro-neko et comme ces humains étaient l'égal de leurs semblables (en théorie et selon la charte des droits de l'homme mais ça c'était du gros flan), ils pouvaient plus facilement se montrer révoltés et gueuler que les nekos eux-mêmes.

- C'est obligatoire apparemment, pour les nekos en tout cas. C'est facultatif pour vous, ce qui est "normal".

C'était d'ailleurs pour ça que le blondinet lui avait posé la question : Même humaine, elle aurait pu assister à cette matière et comme elle était la première qui ait croisé sa route dans ce pensionnat... Il avait tout simplement demandé par curiosité.

Il la regarda sortir une bouteille d'eau minérale de son sac à main (qui devait contenir de multiples trésors tels un bâton à lèvre et autres trucs de nanas qui lui étaient complètement étrangers, à lui, gosse de sexe masculin qui ne trifouillait jamais dans les sacs des filles) et en accepta volontiers un peu lorsque qu'elle lui tendit gentiment la bouteille. Une perle. Kyora lui sourit de toutes ses dents avant d'en boire une gorgée et de lui la redonner. Et est-ce qu'elle faisait aussi bien la cuisine qu'elle était aimable cette adorable colocataire ? /PAN/ C'était quoi cette pensée d'estomac sur pattes macho ? Tsss Kyora espèce de niais...

Poursuivant la conversation, le chat roux enchaina sur un autre point qui le taraudait :

- Merci. Dis moi, il parait qu'il y a des couples maitre/neko ici. C'est trucs non officiels. Il y en a beaucoup ? Ça apporte des points bonus sur le bulletin de note ?

Question con de l'hypocrite qui n'a pas envie de trop se fouler et voudrait bien récupérer une bonification rien qu'en faisant le soumis l'air de rien alors qu'il en a mais strictement rien à cirer.

- Je n'ai jamais expérimenté de truc pareil. Mes anciens tuteurs étaient comme mes maîtres mais me laissaient très libres, j'étais comme un baito-kun qui logeait chez l'employeur et qui s'entendait bien avec. Alors me retrouver dans une école...

(Désolée si c'est un peu court et du retard... Je suis à 8000 bornes de la France et j'ai pas trop de temps pour ça xD Bises !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rikku Kotonai
humain chaleureux ; peace&love !humain chaleureux ; peace&love !
Messages : 553
Teitei's : 1360

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   Sam 17 Sep - 9:29

- C'est pas plus mal comme ça tu as la paix au moins.

Le blondinet me sourit, en acquiesçant. Quand je lui proposa de l'eau, le jeune neko accepta gentiment, un grand sourire aux lèvres, et en but une gorgée avant de me tendre la bouteille, que je remis dans mon sac. Puis il continua la conversation sur la discipline nekotienne, ce que je comprenais tout à fait. D'après lui, cette matière était obligatoire, seulement pour les nekos. Je trouvais ça ridicule, le fait que ça soit obligatoire. Enfin bon, c'est un cours comme les autres, de toutes façons, tout le monde peut le sécher si il en a envie. Bref. Le jeune neko me remercia avant de continuer à me parler des nekos.

Dis moi, il parait qu'il y a des couples maitre/neko ici. C'est trucs non officiels. Il y en a beaucoup ? Ça apporte des points bonus sur le bulletin de note ?

Sa question me fit rire, et je ne pus m'empêcher de sourire. Je n'y avais jamais pensé, à vrai dire. Mais pourtant, ça me paraît normal, même si ça peut être très mal vu, ou même peut-être sanctionné. En fait, je n'en savais rien.

- Hm, sûrement. Moi je n'en connais pas, mais je ne pense pas que ça apporte de points sur la note.

Je souriais toujours, jetant parfois quelques regards brefs à mon camarade, qui commençait à me parler de lui.

- Je n'ai jamais expérimenté de truc pareil. Mes anciens tuteurs étaient comme mes maîtres mais me laissaient très libres, j'étais comme un baito-kun qui logeait chez l'employeur et qui s'entendait bien avec. Alors me retrouver dans une école...

Il ne semblait pas si heureux de se retrouver dans un école. Enfin, en même temps, je le comprends. Ici, il y a des gens vraiment désagréables, alors pour un neko ça doit vraiment être chiant à vivre. Je soupirais légèrement et fit la moue, avant de lui demander timidement.

- T'aurais préféré ne pas attérir ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Premiers pas dans une école : on s'adapte.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premiers pas dans une école : on s'adapte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Teishoku  :: Salles de cours-

Nos partenaires chéris







Nos logos - Vous ?
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit