AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♣ Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aaron Tanaka
humain neutre ; sans avis u.uhumain neutre ; sans avis u.u
Messages : 155
Teitei's : 750
Avatar : Yoe Tomoe

MessageSujet: ♣ Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.   Ven 15 Juil - 10:04

        « The ghost inside my head, it never sleeps
        It just rearranges thoughts and leaves me numb for weeks
        But I'm okay, yeah I feel fine
        Because I know there's more than one way to lose my mind
        To lose my mind
        »

    Un jour comme un autre. Une sortie comme toutes les autres. Un grand soleil, de la chaleur gratuite; la solitude habituelle et agréable. Cette fraicheur matinale. 7 heures du matin. Les personnes commencent lentement à se réveiller et se préparer. Un grouillement familier dans l'établissement. Vraiment, une journée normale. Le détail était qu'aujourd'hui Aaron avait décidé de sécher les cours pour profiter du temps magnifique. Bonne idée, mauvaise idée ? Personne ne le saura. Appuyer contre le mur, le jeune homme rêvassait. Il rêvait en souriant, il souriait à la superbe journée qu'y l'attendait. Une journée où il allait pouvoir traîner en ville, acheter des trucs stupides, peut-être même qu'il achèterait la banane géante en peluche qu'il avait vu dans le magasin de jouet pour Ethan. Bien sur, il se tapera un genre spécial dans la rue avec, mais ce n'est pas ça qui le dérangerait. Ses pensées dévièrent vers ce qu'il pourrait acheter à Mana. Il était de bonne humeur aujourd'hui, il avait eu son argent au travail la veille. Il rit intérieurement en pensant qu'elle rougirait sûrement pendant trois jours d'affilés s'il lui offrait quelques choses.

    Au bout d'un petit moment, il se décida à y aller, jugeant que le timing était bon vu que le hall était plutôt rempli, sans non plus trop avant de se faire bourrer par tout le monde. Se décollant à son mur, Aaron sentit un coup à son cœur. Pas maintenant... Sortant sa boite de médicament, il l'a vida entièrement dans sa bouche et les avala. Il avait décidé qu'aujourd'hui tout se passerait bien, il doit s'amuser. C'est un droit, il l'aura sa putain de journée. Tirant ses épaules en arrière, il se mit en avant. Marchant d'un pas tranquille, Aaron se sentit soudain défaillir. Se retrouvant à genoux sans se rendre compte, il se mit à hoqueter, l'air ne voulait plus rentrer. Portant ses mains sur son cœur, il se mit à déchirer en lambeaux sa chemise et frappa sur son thorax. Vivre, il faut qu'il vive.

    Spoiler:
     


Dernière édition par Aaron Tanaka le Ven 15 Juil - 13:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ethan j. redford
humain neutre ; sans avis u.uhumain neutre ; sans avis u.u
Messages : 143
Teitei's : 1684
Avatar : G.Fullbuster © Jakcy ♥

MessageSujet: Re: ♣ Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.   Ven 15 Juil - 10:35

    Il y avait des jours comme ça ou on ce lève du mauvais pied et ou on sens que la journée vas être une catastrophe. La première chose cas fait Ethan en ce levant comme tout les matin c'est partir manger, mais oubliant de s'habiller on le renvoya en boxer dans sa chambre. Il n'y avait rien de plus chiant que ça, qui sa déranger de le voir nue? Il n'était pas moche a voir alors on sen foutait mais il y avait un foutu règlement. Bien sur après manger il y avait les cours et Ethan traina des pieds pour y aller, c'était pire que de la torture mais si il sécher aujourd'hui il serrait renvoyait pour absentéisme ses parents avaient eu assez de lettre comme ça alors il devait faire un effort. Aujourd'hui était en plus un jours très spécial, mais le jeune homme ne voulait pas y pensait, c'était tellement dure. Il vivait dans le dénie en sachant très bien qu'au fond de lui chaque seconde le détruisait. Mettant un pied devant l'autre sans regardé ou il aller, les mains enfoncer dans les poches il fixer le sol tristement. Il avait un troue ans sa poitrine, au fond de lui un puits de plus en plus grand qu'il ce cacher mais aujourd'hui était le jours ou tout lui revenait a la figure.

    C'était de sa faute tout était de sa putain de faute. Si cette nuit là il n'avait pas autant bue, pas autant prit de drogue, si seulement après il n'avait pas prit la moto. Sa sœur était morte et il l'avait tué. Ethan se stoppa sous le coup de se souvenir si vague. il c'était enfuit comme un lâche et il était bien le seul a savoir... Le brun ce redressa en prennent une grande bouffer d'air il devait sortir, il étouffer ici et dans cette même ordre d'idée il retira sa chemise en courant presque vers la sortit. Quand entrant dans le hall et fixant la lumière de dehors il ne pu rater le garçon a terre, a genoux que quelque élèves regarder affoler. Ethan nu pas besoin de plus de quelque seconde de plus pour reconnaitre Aaron. Qu'est ce qu'il avait? Il ce frapper la poitrine, mais ses mouvement était plus désordonner qu'autre chose. S’approchant de lui il tomba a genoux sachant très bien ce qui lui arriver. Son cœur. Il ne lui en avait jamais parler, non Aaron et lui ne parler pas de leur problème, il savaient tout deux que l'autre soufrait mais ils oublier leur douleur ensemble et rêver une autre vie en faisant des conneries mais il fallait bien vivre d'une façon ou d'une autre. Ethan avait découvert ses problème de cœur par ce qu'il avait vus les boites de médoc, il en prenait toujours beaucoup mais il n'avait jamais poser de question aillant peur des raiponce.


    “ S'il te plais... Pas maintenant... Aaron ! „

    Il croisa son regard et il sentit une boule se former dans sa gorge. Pas ça! Pas maintenant! Pas lui! Ethan voulu garder son sang froid il voulait l'aidée alors il fit la seul chose qu'il savait qu'il devait faire. Il fit allonger son ami au sol, il fit ce qu'on lui avait apprit, mettant ses mains sur sa poitrine 1... 2... 3... il appuya avec force quitte a lui casser des cotes mais il voulait le voir vivre! Il voulait son rire, il voulait son sourire, il voulait ses blague nul qu'il adoré entendre! Sa bouche vin vers la sienne et il lui donna tout le souffle qu'il pu, mais ça ne servait a rien, pourtant il recommençait encore et encore avant d'abandonner voyant le regard de son meilleurs ami serein, comme ci ce n'était pas une fatalité, comme si il accueillait la mort comme une vieille ami. Ethan ferma les yeux en sentant la colère monté en lui et il frappa de son poing dans le torse de Aaron. Il ne voulait pas que son cœur lâche il n'avait pas le droit !! Des larmes coulèrent sur ses joues, son meilleurs ami, son frère, sa putain de banane!

    “ Bordel ta pas le droit !! „
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yuzuru Asami
humain chaleureux ; peace&love !humain chaleureux ; peace&love !
Messages : 700
Teitei's : 6957
Avatar : Inconnu.

MessageSujet: Re: ♣ Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.   Ven 15 Juil - 11:49

    Farewell
Sweetest Music

    Cela devait être une journée comme les autres, l’ennui, les cours, et enfin le moment attendu : Le soir. Où je pourrais me divertir en jouant du piano ou bien en contemplant les étoiles sur le toit. Non. C’était une journée particulière. Dès mon réveil, j’avais un horrible pressentiment, comme si quelque chose de terrible allait m’arriver, une mauvaise nouvelle… J’espérais sincèrement que je me trompais. Il était aux environs de sept heures et quart du matin. Je m’étais donc douchée, préparée, puis je sortis du dortoir en descendant ces longues marches. J’étais toujours aussi inquiète, c’était plus fort que moi, je ne saisissais plus ce qui m’arrivait. En tenant mon sac, je me dirigeais donc vers le hall. Puis là, j’avais stoppé tout mouvement, le visage comme figé sur une personne, je l’avais directement reconnu. Aaron, mon cher ami Aaron, celui avec qui j’avais partagé de bons moments, celui à qui je confiais mes problèmes, malgré qu’il ne m’ait jamais parlé des siens. Mes joies, mes peines, il était toujours là pour m’écouter, avec ce même sourire chaleureux et doux. Ce pressentiment, c’était prémonitoire, j’aurais tellement souhaité que ce soit faux, que ce n’était qu’une illusion. Une sueur froide parcourut le long de ma joue. Il y avait un garçon… qui le réanimait.. ? Non, ce n’était pas possible, il ne pouvait pas, il ne pouvait me faire cela. Il était pour moi comme un ange gardien, un confident, un ami si précieux. Pourquoi est-ce qu’une telle chose devait arriver ? Je m’approchais à pas lents d’eux, le regard vide, oui, vide de toute émotion. Je ne pouvais décidément pas le croire. Je me mis à genoux, en fixant son visage. Comme s’il s’était endormi, paisiblement, ne demandant rien d’autre que de le laisser tranquille.

    « A-A…….A-Aaron…. ? Pourquoi… est-ce que… tu ne... te réveilles… pas ? »

    Je posais mes mains sur son épaule, en le secouant, il fallait qu’il se lève. C’était un cauchemar, dîtes-moi que s’en était un, par pitié. Je ne pouvais m’imaginer sans lui à mes côtés, c’était impossible. Je voulais encore y croire, je le devais. Je m’approchais un peu plus puis posais ma tête contre son cœur, là, il battait encore, des larmes coulaient sans limites le long de mon visage. Des sanglots, une personne irremplaçable ne se devait de disparaître. Le choc était fort, moi qui n’avais connu la peine de perdre quelqu’un de cher. Je ne voulais surtout pas éprouver cela, ça ne devait arriver. Je glissais mes mains sur ses joues, je ne tenais plus, j’avais comme éclaté, telle une fleur qui cachait des centaines de gouttes en elle, qui coulaient pour se transformer en perles. Je m’étais effondrée, je le relevais doucement en posant sa tête contre mon cœur, caressant ses cheveux. Ne cessant de pleurer et de gémir, c’était indescriptible, je voulais revoir ce sourire, ce regard si complice, sa gentillesse. Dire que j’allais acheter dans la supérette où il y vendait simplement pour pouvoir le voir, lui parler. Cela m’arrachait le cœur, un cauchemar éveillé, c’était cela. Je désirais me réveiller, mais j’y étais déjà. Je ne voulais pas qu'il parte loin de moi, il avait fermé ses yeux, non, pas définitivement, par pitié. Mon estomac était noué, mon cœur se serrait si fort, j’avais si mal à la gorge que j’avais du mal à respirer. Les larmes m’avaient emporté pour un long moment, Si seulement j’avais pu remonter le temps, pour au moins avoir anticipé cela, l'emmener à l'hôpital aussi rapidement que possible. Mais était-ce fini ? Non.... Sinon je n’allais plus pouvoir sourire à la vie comme avant. Je murmurais, tout en sanglotant de douleur.

    « Ressaisis-toi Aaron ! Courage, je veux que tu vives. Ne me laisse pas, s'il te plaît !.... »

    Je le laissais dans mes bras, profitant de ce moment où je pouvais être aussi proche de lui, j'escomptais tellement, ça ne devait être le dernier. Ces souvenirs avec lui étaient et resteraient inoubliables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ♣ Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.   Aujourd'hui à 7:07

Revenir en haut Aller en bas
 

♣ Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Teishoku  :: Le hall d'entrée-

Nos partenaires chéris







Nos logos - Vous ?
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit