AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivé imprevisible ( libre )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Allys Eoles
humain neutre ; sans avis u.uhumain neutre ; sans avis u.u
Messages : 21
Teitei's : 150

MessageSujet: Arrivé imprevisible ( libre )   Sam 27 Aoû - 18:22

La voiture s'arreta devant le pensionnat et en sortit un homme assez imposant. Il ouvrit tranquillement la porte coté passagé et tendit le bras pour aidé a en sortir un jeune homme au long cheveux blanc. Il échangèrent de breve paroles puis l'homme ferma les portes de la voiture pour ensuite poussé legèrement le garçon dans le dos et ainsi l'aidé a se guider.

Allys s'attendait deja a sentir peser sur lui des dizaines de regards curieux, un garçon avec un bandeau sur les yeux, peu commun. Ils se poseraient certainement des questions. Il franchit la porte poussé par son père fut acceuillis par l'écho de ses pas. L'écho ? cela voulait dire que le hall était vide. Etrange, surement les cours étaient-il deja commencé.

- Bonjour l'acceuil.

Certe son père avait toujours était un peu bourru mais il avait un coeur d'or. Même si Allys avait 17 ans et devait être grand pour son age. Il devrait paraitre bien petit en comparaison de ce colosse. L'aveugle fini tout de même par dire d'une voix posé.

- C'est un point de rendez-vous, quelqu'un va forcement finir par arriver.

Effectivement et comme ils le pensaient, quelqu'un arriva. Malheureusement son père n'ayant pas beaucoup de temps a cause d'une offre d'emploie qu'il ne pouvait se permettre de raté. Il arreta la personne en la saisissant non sans ménagement par le bras et dit d'un ton trés intimidant.

- Dis moi, je peux compté sur toi pour emmené ce jeune homme a sa chambre ? Ou au moins chez un surveillant ?

Allys ne put s'empeché d'être outré par cette manière de faire mais resta calme et posa sa main sur le bras de son père qui maintenait la personne. L'aveugle tourna la tête vers celui ci et sourit pour dire d'une voix douce.

- Ne t'en fais pas pour moi, ca va aller. Ne rate pas ton entretien.

Il partit alors aprés avoir dit au revoir convenablement a son fils et lui laissa la valise entre les mains. Allys était désormais seul avec un parfait inconnu, enfin il se le demandé tant le hall était calme. Le jeune homme fini par demandé d'une voix hésitante.

- Il y a quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Christopher Murakami
neko docile ; à votre service ^w^neko docile ; à votre service ^w^
Messages : 10
Teitei's : 70

MessageSujet: Re: Arrivé imprevisible ( libre )   Lun 29 Aoû - 9:29

«It's a new dawn, it's a new day, it's a new life for me... And I'm feeling good !»

    Christopher venait d'arriver dans le pensionnat la veille. Elle se réveilla dans une chambre qui lui était inconnue et commença à paniquer... Où était-elle ? Avec qui ? Est-ce que Shito lui avait encore fait du mal ? Elle bondit hors de son lit et commença à faire les cents-pas, affolée... Elle ne se souvenait de rien, juste de s'être couchée et... Non rien, mais où pouvait -elle bien être ! Après avoir couru dans sa chambre, observé les moindres meubles elle s'assit sur le lit et finit par enfin se souvenir... Elle était au pensionnat. Mais comment avait-elle pu oublier quelque chose comme ça ? Comment ? Elle était arrivée hier soir par le bus, et la première chose qu'elle avait fait c'était d'aller se coucher, trop fatiguée pour visiter. Elle jeta un coup d'oeil vers son réveil. 7 heures 45... Elle était un peu en retard... Non, pas vraiment. On lui avait donné sa matinée pour s'habituer à l'école et elle ne commençait ses cours que l'après-midi. Elle prit donc son temps pour choisir ses vêtements. Il faisait chaud dehors, vraiment chaud. Après tout on était en Juillet. Elle décida donc de mettre une robe blanche en dentelle anglaise, légère et élégante, elle l'accompagna du ceinture en cuir camel et des bottines assorties. Oui... Des bottines en juillet. Pourquoi pas après tout ? Elle attrapa son sac et son chapeau qu'elle vissa sur sa tête avant de sortir dans les couloirs, il était maintenant plus de huit heures et les cours avaient commencés.

    Elle voulait aller prendre son petit déjeuner mais n'avait absolument aucune idée d'où était la cafétéria. C'est pour cette raison qu'elle décida de descendre au rez-de-chaussé, dans le hall. Il devait bien y avoir un plan ou quelque chose comme ça. Et c'est depuis les escaliers qu'elle aperçut deux... hommes... Un était déjà trop mais deux, c'était très certainement un cauchemar. Elle se stoppa immédiatement, prête à rebrousser chemin, courir et s'enfuir. Son cœur battait à cent à l'heure alors qu'elle était à au moins une centaine de mètres. Elle décida d'être un peu courageuse, peut-être qu'avec un peu de chance ils ne la remarqueraient pas. C'est à pas de loup qu'elle pénétra dans le hall elle se sentait à peu près sereine jusqu'à ce qu'un des deux hommes, le plus grand, l'empoigne par le bras. Son souffle se coupa immédiatement, elle tremblait comme une feuille, elle sentait les larmes lui monter aux yeux... Pitié... Il dit soudain d'un ton autoritaire "Dis moi, je peux compter sur toi pour emmené ce jeune homme a sa chambre ? Ou au moins chez un surveillant ?" C'était trop... Les larmes commencèrent à couler, silencieusement mais elles étaient présente, elle hoche rapidement la tête prête à s'enfuir dès qu'il serait partit. Le jeune homme à côté de lui qui semblait plus calme le rassura et il finit par la lâcher et dit au revoir à son fils. Elle continuait de pleurer, paralysée. D'après ce qu'elle pouvait comprendre il était aveugle, un bandeau cachait ses yeux. Le silence fut présent pendant quelques instant jusqu'à ce que le garçons aux cheveux blanc le brise. Il demanda si quelqu'un était là. Elle avait raison, il ne pouvait pas voir. Elle renifla avant de dire d'un toute petit voix.


    «Oui... Je... Je m'appelle Christopher...»

    Avec un peu de chance, il la prendrait pour un garçon... S'il ne sentait pas son parfum, s'il pensait que c'était simplement une voix aïgue. Elle était terrorisée, elle tremblait comme une feuille, elle le regardait et se disait que ça ne devait pas vraiment être facile pour lui non plus. Alors peut-être qu'elle pouvait être courageuse et l'accompagner jusqu'à la vie scolaire. Ce serait même un grand acte de bravoure. Elle prit une grand respiration pour se calmer. Elle ne devait pas pleurer il n'y avait plus rien, il ne l'avait pas touché rien... Pour le moment rien... Après avoir retrouvé son calme, ou presque elle hésita mais dit finalement.

    «Tu... Tu connais le numéro de ta chambre... ? Ou... Ou il faut aller... à la vie scolaire ?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Eoles
humain neutre ; sans avis u.uhumain neutre ; sans avis u.u
Messages : 21
Teitei's : 150

MessageSujet: Re: Arrivé imprevisible ( libre )   Lun 29 Aoû - 13:59

Allys resta un petit moment a attendre une réponse et au moment ou il allait se décider a partir tout seul. Un renifflement l'interpela et l'aveugle se concentra sur la provenance du bruit. Visiblement (façon de parler) la personne en face ne semblait pas loquace, ou alors timide. Peut-être de la peur ou autre chose. Aprés tout le jeune homme ne parlait pas vraiment non plus, ou du moins il était souvent seul. A force d'être constament plonger dans l'obscurité, on finit facillement pas croire qu'il n'y a rien autour de nous. Mais forte heureusement, l'aveugle lui n'était pas comme ca, il avait appris a perçevoir le monde autrement. Un son peu dire beaucoup de chose sur la nature de ce qui peut vous entourez, de même qu'une odeur ou une vibration. Allys avait un bonne esprit de déduction et egallement une capacité certaine a se tracer des plan mentale, autant des lieux que des personnes.

- Oui... Je... Je m'appelle Christopher...

A en juger par les hésitations et la voix tremblante, cette personne était timide ou appeuré. De plus le son et l'intonation montré bien qu'il avait une fille en face de lui. Si son père l'avait arreté c'est qu'il s'agissait forcement d'une humaine. Pour l'age, il pouvait aisement dire qu'elle devait avoir entre 16 et 20 ans mais rien de plus. Pourtant quelque chose cloché, Christopher pouvait être un nom de fille ? Aprés tout Allys qui était se prononcé comme le prenom Alice marcher bien pour lui qui est un garçon. Tout est possible dans la vie et la preuve en est toute simple. On ne choisit pas son nom, peut-être que sa mère avait voulu un garçon mais tomba sur une fille, alors elle décida de l'appellé tout de même par le nom d'un garçon.

La ou on pourrait croire que l'Aveugle avait reflechit pendant des heures ne s'était dérouler que quelques secondes. Mais deux autres détails l'avait frappé avant même qu'elle se presente. Le démarche quasi féline qu'elle avait, ne produisait que trés peu de bruits au sol, a peine audible pour lui et impossible a entendre pour quelqu'un qui se concentrerais sur ses yeux. Si son père ne l'avait pas arreté, il aurait put juré avoir revé de ses bruits de pas. La deuxième était le parfum qu'elle portait, suffisant pour démontré en lui même qu'elle était bien une fille. Bref aprés tant de preuve, il n'avait guère besoin qu'elle ne le lui dise.

Tu... Tu connais le numéro de ta chambre... ? Ou... Ou il faut aller... à la vie scolaire ?

Allys reflechit encore un moment, une élève qui passe par le hall alors que les cours on deja du commencé doit bien avoir quelque chose a faire. Sinon il n'y a strictement aucune raison qu'elle ne se trouve la, probablement avait-elle accepté de faire un comission pour un prof qui l'avait autorisé temporairement a sortir de cours, ou bien d'autres choses. Car dans une école, sortir de cours sans autorisation est interdit, plus encore que de ne pas allé tout simplement en cours. Allys dit alors d'une voix calme et posé mais en penchant legèrement la tête sur le coté, tic qui l'avait souvent fait passé pour une fille, normallement c'était quelque chose qu'il tenait de sa mère.

- Je voudrais m'excusé pour le comportement de mon père, il a toujours était ainsi lorsqu'il s'agissait de moi. Mais dis moi, si tu es ici, c'est que tu dois avoir quelque chose a faire non ? Sinon tu serais en cours. Pour ma part, je peux attendre un peu ca ne me pose aucun soucis.

il sourit legerement, comme pour faire comprendre a la jeune fille qu'il n'était pas méchant, bien au contraire. Allys était presque la gentillesse incarnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Christopher Murakami
neko docile ; à votre service ^w^neko docile ; à votre service ^w^
Messages : 10
Teitei's : 70

MessageSujet: Re: Arrivé imprevisible ( libre )   Dim 4 Sep - 12:32

«Hiding the fear in my eyes... »


    Le garçon face à elle semblait réfléchir. Il était là, devant elle, sa valise à la main. Elle... Elle ne bougeait pas, terrorisée. Elle aurait voulut s'enfuir mais son corps ne répondait plus. Elle essayait de réfléchir... Il était aveugle, il ne pouvait pas vraiment lui faire de mal, du moins, elle l'espérait et puis... il avait l'air plutôt gentil, même si son visage ne l'inspirait pas. Mais ce n'était pas de sa faute le pauvre, aucun visage d'homme, aussi beau et calme qu'il soit ne l'inspirait, jamais. Pas depuis ce qu'il s'était passé. Et pourtant, elle restait plantée là à l'observer, silencieuse. Elle ne savait pas trop depuis combien de temps elle était là, elle regardait tout simplement. Le jeune homme avait les traits fins, pas au point de le confondre avec une fille, mais presque... Son visage, bien que marqué par un large bandeau noir semblait calme, ses longs cheveux blancs... Attendez un instant blanc ? Elle avait rarement vu cette couleur sur un humain, et jamais sur un humain aussi jeune... Son regard apeuré c'était presque transformé et semblait contempler avec respect "l'anomalie capillaire" de son camarade... Hum oui, c'était très certainement comme cela qu'on devait l'appeler, il avait l'air d'avoir à peu près son âge et allait étudier ici à présent. Lorsqu'il ouvrit la bouche pour parler la boule dans le ventre de Christopher grossit soudainement. Le jeune garçon penchait la tête sur le côté lorsqu'il parlait, tique que ne remarqua même pas la neko, un peu trop terrorisée pour faire attention à quoi que ce soit...


    «- Je voudrais m'excuser pour le comportement de mon père, il a toujours été ainsi lorsqu'il s'agissait de moi. Mais dis moi, si tu es ici, c'est que tu dois avoir quelque chose a faire non ? Sinon tu serais en cours. Pour ma part, je peux attendre un peu ça ne me pose aucun soucis.»

    Il avait répondu à sa question par une autre question... Cela l'angoissa encore un peu plus. Mais pourquoi se préoccupait-il donc de cela ? Il ne pouvait pas faire comme tout le monde et accepter gentiment l'aide qu'on lui proposait, ainsi elle pourrait rapidement partir et aller pleurer dans son coin. Et pourtant le ton qu'il utilisait était rassurant ou se voulait rassurant, mais elle ne se ferait pas avoir... Un peu paranoïaque me dites vous ? Non... A peine... Enfin, elle tenta de se contrôler au maximum pour que sa voix paraisse claire et sûre d'elle... Tout ce qu'elle n'était pas, déjà qu'elle tremblait comme une feuille... Elle prit une grande inspiration et finit par dire avec une voix qui reflétait toute son anxiété.

    «- Je... je suis nouvelle ici... elle souffla doucement et prit de nouveau une grande inspiration. On m'a donné ma matinée pour...»

    Un grand miaulement de surprise interrompu sa phrase, il y avait eu un courant d'air et sa capeline s'était envolée à travers le hall... Elle ne voulait surtout pas perdre ce chapeau. Non il ne valait pas cher, ma sa mère lui avait donné avant de partir, par conséquent, elle y tenait. Elle ne mit à courir derrière son couvre chef et finit par le rattraper rapidement, elle le mit de nouveau sur sa tête ce qui cachait ses oreilles. Elle tourna sa tête en direction du garçon aveugle... Tout cela lui donnait envie de partir, mais elle se sentait si mal vis à vis de lui... Il ne connaissait rien et n'y voyait rien, comment allait-il faire pour ne serait-ce que trouver le bureau de la vie scolaire... C'est donc lentement qu'elle revint vers lui, son cœur tambourinant dans sa poitrine, les lèvres pincées.


    «- Pardon... Mon chapeau s'est envolé... On m'a donné ma matinée pour visiter... Alors tu connais ta chambre ? finit-elle par dire sur un ton toujours aussi intimidé.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Eoles
humain neutre ; sans avis u.uhumain neutre ; sans avis u.u
Messages : 21
Teitei's : 150

MessageSujet: Re: Arrivé imprevisible ( libre )   Dim 11 Sep - 2:47

Le jeune homme ne savait pas trop quoi faire dans cette situation, la jeune fille devant lui n'avait pas l'air méchante du tout. Son père ne l'aurait pas vraiment laisser seul avec une Neko, pas pour devoir revenir le cherché dans un état lamentable. A cette pensés, il passa doucement la main sur son bras gauche, la ou il avait ses marques. Pauvre garçon, une cicatrice au visage, plusieurs sur le torce et du bras a l'épaules. L'expliquation, Allys avait était couché sur la droite lorsqu'il s'était fait battre.

- Je... je suis nouvelle ici...

Elle dit autre chose mais ne finit pas sa phase suivante, un miaulement ? Allys trouva cela étrange sur le moment mais se dit que ca devait un être involontaire. Mieux valait se concentré sur autre chose dans l'immediat, comme retrouvé le numero de sa chambre. On le lui avait dit, mais c'était bien l'une des rares fois ou il avait un blanc. Bref la jeune fille s'éloigna puis revint vers lui quelque instant aprés, il se demandait si elle allait vraiment revenir, mais etrangement, il lui faisait deja confiance.

- Pardon... Mon chapeau s'est envolé... On m'a donné ma matinée pour visiter... Alors tu connais ta chambre ?

Le jeune homme remarqué facillement les moments d'hésitation, Christopher parraissait intimidé, peut-être n'avait-elle pas l'habitude d'être avec un aveugle, ou bien avec un homme tout court. Le garçon se retint de soupiré et reflechit a un moyen de faire baisser la tentions, car mine de rien, elle était haute. Son numero de chambre était toujours dans un recoin de sa mémoire mais petit a petit il savait que ca lui reviendrait. Deja dans l'immediat, Allys pouvait au moins se presenté car il venait de se rendre compte qu'elle ne connaissait toujours pas son prenom. Il lui sourit et dit d'une voix identique a celle d'avant.

- J'essaye de m'en rapellé, mais en attendant laisse moi au moins me presenté. Je m'appelle Allys Eoles, bien que mon prenom se prononce comme le prénom féminin Alice, il ne s'ecrit pas de la même manière.

Il indiqua du doigt le nom qui devait figuré sur sa valise afin qu'elle comprenne mieux puis tendis sa main vers elle pour serré la sienne en lui souriant avec un simple " Enchanté." Mais allé savoir si elle allait lui rendre son geste. Si elle était timide, il le saurait tout de suite. Allys cherché a faire preuve de sympathie et gentillesse, mais malheureusement cela ne passé pas avec tout le monde.

- Je crois que je suis dans la 131, mais je n'en suis pas encore sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Arrivé imprevisible ( libre )   Aujourd'hui à 7:05

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivé imprevisible ( libre )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Teishoku  :: Le hall d'entrée-

Nos partenaires chéris







Nos logos - Vous ?
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit